L’Impala a été introduite en 1958 comme une option sportive et plus richement construite des Bel Air coupés et décapotables. Le modèle était unique du fait qu’il avait six lumières arrières, un style classique qui est vite devenu sa marque de commerce. Le nom vient de l’antilope africaine impala. L’Impala est devenue un véritable modèle en 1959 en versions deux et quatre portes et est le véhicule est devenu le meilleur vendeur de la marque Chevrolet. En 1960, l’Impala est devenue le véhicule le mieux vendu dans tous les États-Unis et l’est demeuré pendant toute la décennie. Entre 1958 à 1996, les ventes d’Impala ont dépassé les treize millions d’unités, plus que tout autre gros véhicule dans l’histoire de l’automobile. En 1965, l’Impala s’est vendue à un million d’unités, un record de l’industrie automobile.

 

     

Chevrolet Impala Station Wagon 1965

 

Chevrolet Impala Convertible de 1963

En 1965, Chevrolet a introduit la Chevrolet Impala Caprice. Cette version en option de l’Impala était une berline quatre portes qui avait des modifications uniques, comme un fini en bois sur le tableau de bord et des poignées de portes spéciales à l’intérieur. Le modèle n’aura duré qu’une seule année parce que la Chevrolet Impala Caprice a été introduite comme modèle indépendant en 1966 sous le nom de Chevrolet Caprice, prenant la pole position dans les modèles Chevrolet. L’Impala est demeurée le véhicule le plus vendu jusque vers la fin des années 1970, dépassant les ventes de la Caprice, comme en 1969 par exemple quand  611 000 Impala de plus que les Caprice ont trouvé preneurs.

 

 

Your browser is out of date. It has security vulnerabilities and may not display all features on this site and other sites.

Please update your browser using one of modern browsers (Google Chrome, Opera, Firefox, IE 10).

X
nunc consectetur Curabitur accumsan commodo id ipsum Sed